Multitasking ou multitâche ? Pascale Garnier votre coach vous accompagne et vous conseils pour éviter cela.
Pascale Garnier à Pélissanne.

Vous est-il déjà arrivé de penser que vous pouviez gérer avec succès plusieurs tâches à la fois ? En effet, vous pourriez penser que vous devez effectuer plusieurs tâches en même temps afin de terminer le travail dans un délai raisonnable.

Cependant, cela n’est pas bon pour vous ! En essayant d’être multitâche, vous prendrez plus de temps pour gérer la charge de travail, vous commettrez plus d’erreurs et oublierez certaines missions.

Définitions : multitâches 

Le terme “multitâche” n’existait même pas avant 1965. Déjà à cette époque, il a été inventé pour décrire les capacités d’un nouveau système informatique. Il n’a été étendu aux humains que comme une métaphore. Cette dernière ne fonctionne pas très bien, puisque ce que vous faites réellement lorsque vous êtes multitâche, c’est passer d’une tâche à l’autre. Chaque fois que vous redémarrez et que vous vous recentrez sur une mission différente : vous perdez du temps. Il y a aussi un surcroît de travail à faire pour décider quelle tâche, parmi tant d’autres, doit être prioritaire.

Le multitâche a des effets néfastes sur votre cerveau.

Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous essayez d’effectuer plusieurs opérations à la fois ? Les neuroscientifiques Etienne Koechlin et Sylvain Charron ont utilisé une seule fonction pour la première fois, puis ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour scanner le cerveau du sujet tout en effectuant deux tâches en même temps. Chaque fois que vous faites attention à quelque chose, votre zone cérébrale appelée cortex préfrontal s’allume. Cette zone concentre votre attention sur la cible et coordonne d’autres systèmes cérébraux pour accomplir des tâches. 

Dans cette étude, les sujets ont utilisé les deux côtés du lobe frontal pour se concentrer sur une seule opération. Une fois la deuxième tâche terminée, l’activité est divisée en deux moitiés : un des côtés du cortex préfrontal est responsable d’une tâche et l’autre côté se concentre indépendamment sur la seconde mission.

Lors de l’ajout d’une troisième tâche, le taux d’erreur a doublé et les sujets ont oublié d’effectuer l’une d’elles. Lorsque vous essayez de basculer entre deux missions en même temps, vous pouvez faire des erreurs et vous manquer.

Comment éviter la technologie multitâche – Pomodoro : 

Quelles mesures pouvez-vous prendre pour faire face à la tentation du multitâche et à toutes les informations auto-interférentes, telles que vérifier les e-mails et regarder des vidéos de chats en ligne ? Il existe une méthode très efficace appelée “technique Pomodoro”. L’idée est de se concentrer sur une seule tâche, pendant 25 minutes. J’ai essayé cette technique en écrivant cet article par tranches de 25 minutes, et je peux vous dire que cela fonctionne très bien !

Ce qui est surprenant, c’est tout ce que vous pouvez faire en 25 minutes et alors que cette durée paraît relativement courte. Le réglage d’une minuterie semble m’empêcher de me distraire comme je le fais habituellement en consultant mes mails par exemple.

Obsédé par le multitâche : raisons scientifiques de ne pas pouvoir arrêter de jongler

Jongler sans arrêt entre les taches ne vous aident pas à être plus productif.

Les distractions sont partout et il semble impossible de les arrêter : le flot constant de nouveaux e-mails ou encore les questions et demandes des collègues … Nous passons d’une tâche à une autre et répondons aux diverses notifications, pour essayer de gérer toutes les responsabilités en même temps. Nous pensons que nous faisons plus, en travaillant sur deux (ou plus) choses à la fois.

En réalité, essayer d’être multitâche modifie la façon dont votre cerveau fonctionne. Lorsque vous concentrez votre attention sur quelque chose, cela active une partie du système de motivation de votre esprit : le cortex préfrontal, qui s’enroule à l’avant de votre cerveau.

Allez au-delà du multitâche : gérez votre temps sans perdre d’informations. 

Si votre liste de tâches vous fait perdre votre chemin, vos efforts pour améliorer la productivité peuvent vous amener à vous déplacer dans la mauvaise direction. Bien que le multitâche puisse combiner des missions qui ne nécessitent pas forcément une grande concentration, il limitera votre productivité et votre créativité car vos idées seront réparties entre les tâches. Des études ont même montré que le multitâche et la surcharge d’informations peuvent réduire le QI et provoquer des maladies cérébrales. 

Combien de fois écrivons-nous des courriels, lisons-nous des articles de presse et des rapports d’étude tout en parlant au téléphone, en écoutant la radio ou en discutant avec un collègue ? 

Le multitâche est une technique qui peut facilement nous attirer lorsque nous avons des journées chargées. Bien sûr, faire deux choses en même temps vous semblera plus efficace.

Bien qu’un petit nombre de personnes talentueuses soient naturellement multitâches et que des études aient montré que les humains peuvent améliorer leur capacité dans ce domaine, cette approche nous fait généralement perdre du temps, réduisant ainsi notre productivité. Si vous voulez être efficace, mieux vaut vous concentrer sur une tâche et ne pas vous laisser distraire.

En revanche, certaines activités sont bien adaptées au multitâche. Lire pendant que le gâteau cuit dans le four ou nettoyer le tiroir du bureau lorsque Windows se met à jour, rien ne sera perdu. Attendre pour réaliser une mission peut parfois être stressant, surtout pour ceux qui sont impatients. Il vous faut donc ajouter des tâches à court terme afin de réduire le stress.

Tout en étant associé à d’autres tâches, surfer sur Internet, rédiger des e-mails et interagir sur les réseaux sociaux sont des éléments qui peuvent réduire la productivité. Pour vous permettre de vous concentrer sur vos tâches, veuillez prévoir du temps pour ces activités : quand vous commencez la journée accompagnée de votre tasse de café ou de thé …

Votre travail peut impliquer des interactions majeures sur les réseaux sociaux. Cela signifie que : répondre aux articles de blog, publier des mises à jour sur Facebook et Twitter et télécharger des photos sur Instagram sont des activités de marketing importantes, et doivent donc être traités comme tels.

Les neuroscientifiques disent que le multitâche tue le cerveau et la productivité de 9 façons

Selon les neuroscientifiques, notre cerveau ne peut faire qu’une chose à la fois. Lorsque nous essayons d’effectuer plusieurs tâches, nous endommageons le cerveau et nuisons à notre santé, nos performances mentales et à notre productivité. 

Voici 9 façons de tuer votre cerveau et votre productivité à cause du multitâche.

1. Le multitâche peut causer des lésions cérébrales permanentes. 

Le multitâche (en particulier l’utilisation d’appareils multimédias) peut modifier de la structure du cerveau après une utilisation à long terme.

3. Le multitâche réduit l’attention 

Chaque fois que nous effectuons plusieurs tâches, naviguons sur Internet, parcourons les flux de médias sociaux, consultons nos mails … nous entraînons notre cerveau à perdre sa concentration et à se distraire. C’est une très mauvaise nouvelle. Tout comme les drogues, notre cerveau peut devenir dépendant de la dopamine en changeant de tâches et en perdant son attention. Une fois que cela se produit, il devient très difficile de rompre le cycle.

5. Le multitâche est source de stress et d’anxiété 

Le multitâche peut augmenter la production de cortisol dans le cerveau, qui est une hormone du stress. Une fois que nous nous sentons stressés et fatigués mentalement, l’anxiété augmente. C’est ainsi que le stress s’accumule. Il s’agit d’un cercle vicieux de stress et d’anxiété constant.

7. Le multitâche peut réduire l’intelligence émotionnelle 

Le multitâche peut endommager la partie du cerveau responsable de l’intelligence émotionnelle : le cortex cingulaire antérieur. De plus, les deux éléments-clés de l’intelligence émotionnelle (conscience de soi et conscience sociale) peuvent être considérablement réduits.

9. Le multitâche mène à des décisions stupides. 

Le multitâche peut également nuire aux capacités de prise de décision. En passant constamment d’une tâche à une autre, le précieux «muscle de la volonté» s’épuise. Cela conduira à l’accumulation de “fatigue décisionnelle”, terme psychologique qui conduit à une baisse de la qualité des décisions après une série de choix. Il devient plus difficile de retarder la gratification et d’exercer le niveau de maîtrise de soi requit pour atteindre nos objectifs.

2. Le multitâche réduira l’efficacité et les performances intellectuelles 

Une étude de l’Université de Californie a révélé qu’il faut en moyenne 23 minutes et 15 secondes pour se recentrer sur une tâche après une interruption.

4. Le multitâche peut vous rendre stupide

La prochaine fois que vous serez multitâche, lorsque vous rédigez un e-mail ou un article important, pensez à la possibilité que la qualité de votre travail ne sera pas très différente de celle d’un enfant de 8 ans. Le multitâche entrave également l’apprentissage. Étant donné que l’apprentissage nécessite une attention et une concentration de haute qualité, le multitâche peut nuire à notre capacité à apprendre et à interpréter efficacement les informations.

6. Le multitâche tue la créativité 

Passer d’une tâche à une autre gaspille de l’énergie créatrice. De plus, pendant le multitâche, vous risquez de manquer d’idées révolutionnaires qui pourraient croiser votre chemin.

8. Le multitâche est la source de débordement et d’épuisement.

Le multitâche utilise le cerveau et consomme une énergie précieuse. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous continuez à vous sentir fatigué même après de longues vacances ou une bonne nuit de sommeil, vous en connaissez maintenant la cause.

Pour éviter de tuer votre cerveau, retrouvez moi dans la ville de Pelissanne pour que je puisse vous accompagner.

Voici quelques conseils de gestion du temps qui peuvent vous aider à éviter l’épuisement professionnel, à améliorer l’efficacité du travail et à éviter les pièges multitâches qui peuvent entraîner une surcharge d’informations : 

  • Rédigez une liste de choses à faire. Enregistrez-la sur papier, de préférence sur une page imprimée avec des cases à cocher. Répertoriez les tâches par ordre chronologique afin de pouvoir généralement basculer facilement entre elles.
Apprenez à gérer votre temps pour ne pas être obligé d'utiliser le multitasking.
  • Avant de commencer une nouvelle tâche, terminez la précédente. Si vous sautez certaines missions, vous effectuerez le même type de commutation cérébrale que le multitâche. De plus, vérifier chaque élément de la liste vous apportera un sentiment d’accomplissement.
  • Vous pouvez également inclure des projets à long terme dans la liste en segmentant les projets à long terme en petites tâches et en les poursuivant après leur achèvement. Le travail acharné peut être accablant, vous atteindrez donc plusieurs objectifs au fil du temps. Se concentrer sur tous les aspects du problème augmentera également votre sentiment d’accomplissement.
  • Réduisez les distractions. Si vous pouvez éviter d’afficher la notification sur votre téléphone : désactivez-la, ou mettez-la dans un tiroir pour la rendre difficile à récupérer. Vérifiez également quelles applications vous envoient des notifications et pourquoi, supprimez de vos paramètres celles qui ne vous intéressent pas.
  • Gardez votre espace de travail propre pour éviter toutes distractions et garder la tête claire.
  • Si votre lieu de travail habituel vous distrait trop d’une tâche, installez-vous dans une salle de réunion ou dans un autre endroit calme.

Vous ne voulez pas que votre lieu de travail soit chaotique, mais vous n’avez pas besoin pour autant d’avoir des robots qui suivent un plan strict. Ayez des conversations courtes et amicales et soyez ouvert aux interruptions occasionnelles ou aux changements de routine. La capacité de s’adapter à ce que la journée apporte est également important.

6 conseils pour augmenter la productivité en évitant le multitâche 

De nos jours, nous travaillons avec beaucoup de distractions et interférences qui nous bombardent. En lisant cet article, de nombreuses personnes peuvent : vérifier leurs téléphones tout en téléchargeant de nouvelles applications sur leurs tablettes le tout en diffusant une série Netflix sur la télévision.

L’instinct nous dit que le multitâche est le meilleur moyen de surmonter cette barrière sensorielle, mais la science le contredit formellement. Le cerveau humain ne peut traiter qu’une seule chose à la fois. Même lorsque nous pensons effectuer plusieurs tâches, notre cerveau se déplace rapidement entre les objets, comme les lumières stroboscopiques. Les personnes multitâches perdent 25 à 40% de temps de plus que les personnes qui se concentrent sur une seule tâche. Plus la mission est complexe ou inconnue, plus l’efficacité est élevée.

Mais dans le monde actuel où nous vivons en permanence avec du stress, le multitâche est séduisant. “Nous nous sentons occupés, nous semblons occupés, et être occupé est souvent considéré comme admirable” a déclaré Lindsey Pollak, auteur de “Getting from College To Career”.

Cependant “être occupé” n’équivaut pas à “être productif”. Le multitâche est l’ennemi de la maîtrise. En faire moins mais le faire sans interruption peut être la clé pour être plus efficace.
  1. Commencez à partir de 20 minutes. Concentrez-vous sur l’envoi d’e-mails pendant 20 minutes, puis passez à un autre projet pendant 20 minutes. Si ce laps de temps vous fait trop peur, essayez de commencer par des étapes de 10 minutes.
  2. Réservez du temps pour des tâches individuelles. Planifiez du temps dans le calendrier pour travailler sur un élément à la fois.
  3. Désactivez les distractions. Cela signifie qu’il faut stopper toutes les notifications de votre téléphone et e-mail.
  4. Trouvez un lieu de travail calme. Si vous avez un bureau, fermez la porte. Mettez un panneau «ne pas déranger» sur la table. Si vous travaillez dans un environnement ouvert, veuillez porter des écouteurs (pas de musique). Cachez-vous dans une salle de conférences isolée.
  5. Réduisez la confusion. Lorsque d’autres projets sont dispersés dans votre espace de travail, il est difficile de se concentrer sur une tâche. Organisez vos missions afin que vous puissiez vous concentrer sur le projet en cours.
  6. Travail. Ignorez les réseaux sociaux et la navigation sur le Web. Déterminez la priorité. Résolvez votre projet le plus important. Puis rentrez à la maison.

Trop de choses à faire. Trop peu de temps. Pourquoi le temps est-il le principal obstacle ?

Nous avons tous entendu parler de la théorie d’Einstein de la relativité temporelle. La vitesse à laquelle le temps passe dépend de votre cadre de référence. Dans la vie quotidienne, cela s’appelle : la procrastination, retarder délibérément mais irrationnellement des tâches ou actions importantes. Ces dernières s’accumulent progressivement et d’autres listes d’opérations seront ajoutées de jour en jour, ce qui nous donnera l’impression que nous n’avons pas le temps de tout faire. Après avoir réalisé le nombre de tâches liées au temps, nous avons commencé à penser que le temps s’accélérait et nous nous sommes sentis dépassés. Comme beaucoup d’autres professionnels dans mon domaine, je pense que le multitâche est la solution à ce problème. Il est courant de vouloir accomplir autant de tâches que possible afin que nous puissions rentrer à la maison à l’heure pour terminer notre journée.

Mais quel est le coût du multitâche ? 

Selon la recherche sur le “Super Task Maker” : profil de capacité multitâche extraordinaire, il s’avère que la plupart des gens réduise considérablement leurs performances à cause de cette technique et qu’ils fonctionnent mieux dans le travail séquentiel. La neuroscience de l’attention et du contrôle cognitif en est une partie importante. La séquenciation aléatoire de tâches est l’une des choses qui est inutile pour le cortex préfrontal du cerveau, qui impliquerait une cognition, une planification, une personnalité et un comportement social plus élevés. De toute évidence, le multitâche affecte notre bien-être émotionnel et vous risquez de vous sentir, au final, encore plus dépassé.

Les compétences de coaching peuvent vous aider à vous concentrer, à rester concentré et à obtenir la clarté dont vous avez besoin pour vous aider à surmonter le timing et le dépassement. Après tout, nous possédons les mêmes vingt-quatre heures chaque jour, ni plus ni moins. Et si nous avions suffisamment de temps pour accomplir une seule tâche importante à la fois ? Hiérarchisez l’importance de chaque tâche et calculez le temps que vous y avez passé. Vous allez non seulement terminer vos missions à temps, mais également réduire votre stress.

Tips et conseils pour arrêter immédiatement le multitâche

Fini le multitasking avec ces tips et conseils de votre coach Pascale Garnier de Pélissanne.

Au fur et à mesure que nos vies s’améliorent, nous sommes nombreux à chercher des moyens de faire plusieurs choses à la fois afin de pouvoir faire plus. La technologie rend le multitâche si facile, mais malheureusement, le multitâche, en continu, peut causer des problèmes de mémoire et réduire la matière grise dans le cerveau. Par conséquent, il n’est pas surprenant que ces effets secondaires vous empêchent de vous concentrer sur le projet suffisamment longtemps pour le terminer. Alors, comment arrêter le multitâche ? Veuillez essayer les neuf conseils suivants.

Ne commencez pas votre matinée en regardant votre téléphone

Vous pourriez penser que regarder votre téléphone le matin ne vous fera pas de mal, mais cela pourrait réduire considérablement la productivité. Vérifier votre téléphone immédiatement après le réveil vous mettra dans un état réactif. Donnez-vous du temps pour vous réveiller de manière appropriée. Veuillez attendre au moins une heure avant de regarder le téléphone.

Réduisez ou éliminez les interférences externes 

Faites de votre mieux pour éliminer les interférences tout au long de la journée. Lorsque vous avez terminé la tâche, désactivez les notifications par e-mail, SMS et réseaux sociaux. Pensez à réserver du temps sur votre calendrier pour les tâches clés afin que vos collègues ne vous interrompent pas.

Soyez prêt à dire non 

Parfois, vous vous retrouverez multitâche contre votre gré. N’ayez pas peur de dire non lorsqu’on vous demande d’effectuer d’autres tâches. Notez la quantité de travail à effectuer et le temps qu’il faudra pour le terminer. Si vous ne pouvez plus vous adapter à la vie quotidienne, refusez. Pas besoin de fournir une explication détaillée, soyez bref et simple.

Assurez-vous de faire des exercices de groupe pendant les heures de grande écoute. 

Lorsque votre concentration et votre vitalité sont à leur apogée, vous devez planifier des tâches difficiles qui nécessitent d’être très concentré. Par exemple, si vous êtes un lève-tôt, résolvez ces projets dès que vous vous mettez au travail. Si vous essayez d’accomplir ces tâches lorsque vous êtes physiquement ou mentalement fatigué, votre esprit sera plus susceptible de dériver.

Créer une liste de priorités quotidiennes 

Énumérez les tâches que vous devez accomplir et listez-les par ordre de priorité. De cette façon, chacune de vos tâches sera entièrement ciblée et vous vous assurerez que celles qui sont les plus critiques sont terminées. Si vous ne pouvez pas terminer toutes les tâches de la liste, veuillez les reporter au lendemain.

Prévoyez du temps pour vous distraire 

Définissez une heure précise chaque jour pour consulter les e-mails, les réseaux sociaux et les SMS. Cela peut être votre pause-déjeuner ou une heure fixe avant de quitter le bureau.

Gardez votre lieu de travail propre et ordonné 

L’exposition est très intéressante. Organisez votre bureau de manière à pouvoir gérer une chose à la fois. Vous pouvez également envisager de supprimer les petites décorations qui peuvent vous distraire de la tâche en cours.

Faites attention à vos habitudes multitâches 

La première étape pour briser cette habitude est d’en être conscient. Si vous effectuez fréquemment plusieurs tâches à la fois, choisissez un jour pour enregistrer tout ce que vous faites afin que vous puissiez identifier les modèles qui vous distraient et les considérer à l’avenir.

Envisagez de bloquer les applications d’interférence

 Si vous consultez fréquemment les comptes de réseaux sociaux, vous pouvez télécharger une application qui vous empêchera de consulter ces comptes à certains moments. 

Ne laissez pas le multitâche vous distraire des tâches que vous devez effectuer ou vous empêcher de bien faire les choses. Suivez les neuf conseils ci-dessus pour mettre fin au multitâche en cours et reprendre le contrôle pendant une journée.

Zoom sur Vancouver

Mathéo travaille dans le secteur des services à Vancouver. Il comprend les besoins des propriétaires d’entreprise en matière de technologie et les aide à trouver la technologie. Pour les propriétaires d’entreprise, l’élément le plus important dans l’établissement d’un nouveau partenariat technologique est la tranquillité d’esprit donc éviter le multitasking. Par conséquent, Mathéo a concentré son énergie sur la recherche d’informations pratiques que tout dirigeant peut appliquer à son entreprise pour éviter le multitâche. Mathéo habite à Vancouver, où il a partagé son amour de l’apprentissage et des «grandes activités de plein air» avec ses deux filles.

Pascale Garnier vous accompagne pour éviter le multitasking pour vous amener à votre bien-être et vous apporter du bonheur.
Pascale Garnier coach professionnelle à Pelissanne.

Rencontrez Pascale Garnier à Pelissanne.