Pressions, délégation et contrôle de vos équipes
Pascale Garnier, coach professionnelle en développement personnel à Pelissanne.

Déléguer, c’est quoi ? Êtes-vous stressé et/ou surchargé ? Votre carrière semble-t-elle bloquée ? Si tel est le cas, vous devrez peut-être améliorer vos compétences en matière de délégation ! 

Peu importe à quel point vous travaillez dur, une journée n’est faites que de 24 H. Le nombre de tâches pouvant être effectuées en ces quelques heures est restreint. Même si vous optimisez vos journées et délaissez votre sommeil, il y a un moment ou votre corps et votre tête vont vous dire “STOP”.

Au sein d’une équipe et à la tête de celle-ci, aider tout le monde dans leurs tâches, ou même les remplacer est impossible. La machine à arrêté le temps n’est pas disponible. Vous sentez-vous limité dans votre succès en prenant cela comme un échec ?

Plus vous êtes bon dans ce que vous faites au travail, plus les autres et vous, allez en attendre de vous. Cela peut entraîner un réel stress, une pression et un surmenage.

Regardons le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Et si vous pouviez trouver une solution à cette limitation ? à cette pression, à ce contrôle. Et si vous aviez une ouverture sur de nouvelles opportunités ? Si je vous disiez que vous pouvez saisir ces opportunités, que vous pouvez vraiment réussir. Vous serez partant ?

Je crois au pouvoir de déléguer.

Hillary Clinton

Comme le dis si bien Hillary CLINTON, je crois au pouvoir de déléguer. L’un des moyens les plus courants de surmonter cette limitation est d’apprendre à déléguer votre travail aux autres. Si vous faites les choses correctement, vous pouvez rapidement constituer une équipe solide et performante qui peut répondre aux besoins de tous. C’est pourquoi la délégation est une compétence si importante, et c’est une compétence que vous devez absolument apprendre !

L’environnement qui presse, comment relativiser ?

L’exercice, c’est de perpétuellement relativiser et de lister ses priorités.

Inès De La Fressange

Lorsque vous vous sentez dépassé ou stressé, la vie autour ne semble pas avoir d’importance. Cela est vrai pour tout le monde quel que soit son âge, ses origines ou son expérience de vie. Cependant, la clé pour résoudre ce problème est de pouvoir prendre du recul et de savoir que même les moments difficiles passeront. La vie peut être difficile, et si vous êtes pris au piège et débordé, il vous semble compliqué de prendre du recul. 

Mais voici le problème : vous n’êtes pas le seul à être confronté à des émotions écrasantes du point de vue de la santé. Que vous soyez dans une spirale d’échéances de carrière imminentes, que vous soyez trop stressé par des problèmes interpersonnels, que vous ayez des conversations avec des amis qui vous poussent à bout, ou que vous vous inquiétez des messages regrettable que vous envoyez, beaucoup sont passées par là. Oui, même les coachs de vie, comme moi, qui fournissent aux patients des outils pour faire face à la plupart des préoccupations. 

La vision d’un coach en perspective

La mise en perspective est importante pour avoir une meilleur vision de votre vie et mieux déléguer.

Je vais vous faire part de 8 façons dont je mets personnellement les choses en perspective lorsque mes inquiétudes atteignent un point critique :

Mettre vos pensées, vos actes, ou encore ce qui vous entoure en perspective peu parfois être difficile. Il existe plusieurs moyen de mettre cela en perspectives, afin d’avoir une approche plus ouverte et positive pour atteindre votre bien-être.

1.Penser au-delà de ce moment dans le temps

Lorsque vous êtes perdu, il peut être difficile de penser à autre chose qu’au moment présent, mais il est toujours important d’essayer d’avoir une longueur d’avance. Cela peut vous aider à voir les choses à travers une autre perspective.

3. Ne considérez pas votre monologue intérieur comme un fait

Il est facile de créer un récit autour de ce qui s’est passé. L’important est de pouvoir distinguer les faits des suppositions lorsqu’il s’agit d’histoires personnelles. Essayez de penser sous différents angles. D’un point de vue plus équilibré, vous pourriez vous sentir moins stressé.

5. Retournez le scénario sur l’émotion que vous avez nommée

Une fois que vous avez dit comment vous vous sentez, adoptez la perspective exactement opposée. Ainsi, si vous avez peur d’échouer dans quelque chose, dites-vous que vous allez en fait l’écraser. 

7. Se lever et se déplacer

Modifier physiquement votre environnement peut faire la différence.

2. Soyez conscient que vous devez changer de perspective pour vous sentir mieux

C’est une chose de comprendre la nécessité de mettre les choses en perspective, mais il est important de se rendre compte que cela nécessite un réel changement de pensée.

4. Nommez vos émotions

Si vous pouvez nommer une émotion, comme par exemple “J’ai peur” ou “Je suis inquiet”, vous pouvez alors aller plus loin en identifiant des détails supplémentaires dans vos sentiments, comme “J’ai peur de me tromper”. 

6. Rappelez-vous que vous l’avez déjà fait

Il est très peu probable que ce soit la première fois que vous ayez besoin de mettre les situations en perspective, rappelez-vous que vous avez déjà survécu à ce genre de situations. Penser à “j’ai déjà accompli ceci avant” ou “j’ai déjà fait face à cela avant”.

8. Parlez-en

L’une des méthodes la plus efficace pour prendre du recul est de parler à quelqu’un de ses préoccupations, que ce soit avec un membre de la famille, un parent ou même un coach. 

Gérer la pression

Beaucoup reprochent à leurs managers la pression qu’eux-mêmes se mettent.

Patrick Louis Richard

Il existe des moyens de vous aider à mieux gérer la pression en mettant la situation en perspective :  

Méthode 1 : vivre aujourd'hui en apprenant à déléguer

Combien de fois vous êtes-vous inquiétez de votre passé et/ou de votre avenir ? Il est tout à fait normal de revenir sur les leçons du passé et/ou sur des souvenirs heureux, mais lorsque nous nous concentrons trop sur le passé et ne pouvons pas nous concentrer sur le présent, cela devient malsain. Se soucier de l’avenir, c’est pareil. Bien que nous puissions planifier l’avenir, lorsque nous nous concentrons sur ce qui ne s’est pas encore produit, cela devient une distraction actuelle.

Méthode 2 : Calculez vos bénédictions en apprenant à déléguer

Des études ont commencé à montrer que la gratitude peut apporter du stress et de l’optimisme. Cette méthode est simple et implique l’écriture. Lorsque vous vous réveillez tous les jours, avant de marcher sur le sol, notez une chose que vous voulez remercier. Gardez une liste dans votre agenda et écrivez-la sur la carte que vous emportez avec vous pour les opérations ultérieures. Lorsque vous commencez à vous inquiéter ou à vous sentir un peu stressé, sortez les feuilles et lisez ! Cela vous rappellera les éléments positifs de la vie et rendra les autres  plus supportables.

Méthode 3 : aidez ceux qui en ont besoin en apprenant à déléguer

Saviez-vous que faire du bénévolat sur une base régulière réduira la possibilité d’une élévation de la tension artérielle et que vous pourrez réduire le stress ? Pourquoi ça marche ? Que pensez-vous lorsque vous aidez les autres ? Cela peut vous aider à réaliser que les problèmes et les préoccupations ne peuvent pas être aussi importants que vous le pensiez. Je ne recommande pas d’ajouter le service bénévole à un horaire déjà chargé. Cependant, de simples actes de gentillesse peuvent nous donner un sentiment de satisfaction et d’autonomisation, de sorte que nous pouvons oublier nos soucis même pour un instant.

Déléguer alors qu’une crise de confiance nous guette ?

On peut déléguer des tâches mais pas les responsabilités. 

Yannick Therrien

Pourquoi vous ne déléguez pas ? 

Déléguer c'est soulager. Apprendre à déléguer et bien avec l'accompagnement de votre coach. Comprenez les bien-fait de déléguer à votre équipe.

Pour savoir comment déléguer correctement, il est important de comprendre pourquoi les personnes évitent de le faire. C’est simple, ils ne délèguent pas parce que cela demande beaucoup d’efforts.

Après tout, qu’est-ce qui est le plus facile : concevoir et rédiger le contenu d’une affiche qui fait la promotion d’un nouveau service dont vous avez été l’initiateur, ou confier cette tâche à d’autres membres de votre équipe ?  Vous connaissez le contenu sur le bout des doigts. Il est relativement facile pour vous de vous asseoir et de l’écrire. La question est : “Est-ce que cela tire le meilleur parti de votre temps ?”

Bien qu’il puisse sembler plus facile de le faire soi-même que d’expliquer la stratégie derrière à d’autres, il y a deux raisons principales pour déléguer la tâche à d’autres :

Premièrement, si vous êtes capable de lancer une nouvelle campagne, vos compétences seront probablement mieux utilisées pour développer des stratégies, et même proposer d’autres nouvelles idées. En faisant le travail vous-même, vous ne profitez pas au maximum de votre temps.

Deuxièmement, en impliquant de manière significative les autres dans le projet, vous pouvez développer les compétences et les capacités de ces personnes. Cela signifie que la prochaine fois qu’un projet similaire apparaît, vous pouvez déléguer des tâches avec une grande confiance pour la réaliser avec succès. La délégation vous permet de tirer le meilleur parti de votre temps et de vos compétences, et aide les autres membres de l’équipe à grandir et à s’épanouir pour atteindre leur plein potentiel au sein de l’organisation.

Une délégation efficace est une compétence de supervision essentielle. Tout superviseur ou gestionnaire doit apprendre à déléguer efficacement pour atteindre ses objectifs. Par définition, superviser le travail des autres signifie qu’il faut passer du temps pour se débarrasser des aspects techniques du travail et prendre soin des aspects humains. Par conséquent, en raison de ressources de temps limitées, vous devez supprimer certains travaux que vous avez peut-être déjà effectués vous-même de la liste des tâches afin de consacrer du temps aux tâches de gestion des performances et de leadership. Comme ce travail n’est pas encore terminé, vous devez le déléguer à vos employés.

Quand déléguer ?

Afin de déterminer quand la délégation est la plus appropriée, vous devez vous poser cinq questions principales :

  • Quelqu’un d’autre possède-t-il (où peut-il avoir) les informations ou l’expertise nécessaires pour mener à bien la tâche ? 
  • S’agit-il essentiellement d’une tâche que d’autres peuvent accomplir ou est-il nécessaire que vous accomplissiez cette tâche vous-même ? 
  • La tâche offre-t-elle l’occasion de développer les compétences des autres ? 
  • Cette tâche sera-t-elle répétée de la même manière à l’avenir ? 
  • Avez-vous suffisamment de temps pour déléguer efficacement les tâches ? 

Vous devriez avoir le temps de recevoir une formation appropriée, de poser des questions et des réponses, de vérifier les progrès et de retravailler si nécessaire.

Si vous pouvez répondre “oui” à au moins certaines des questions ci-dessus, il pourrait être intéressant de déléguer cette tâche.

Pour éviter :

Pourquoi parfois nous ne pouvons pas atteindre notre plein potentiel sous la pression? Il n’est pas surprenant d’entendre que nous sommes inquiets dans des situations stressantes. Nous nous inquiétons de la situation, des conséquences et de ce que les autres pensent de nous. Mais, étonnamment, nous devenons souvent trop concentrés à cause de nous faire du mal, et donc souvent nous-mêmes. Vous avez entendu cela, nous nous soucions beaucoup de ce que nous faisons. Lorsque nous avons peur de faire de notre mieux, nous essayons généralement de contrôler tous les aspects de ce que nous faisons, et il vaut mieux laisser ces aspects sur le pilote automatique au lieu de le réaliser. 

Déléguer afin de rester calme

Le moyen de rester calme: 

1. Pratiquez les bases. 

3. Visualisez. 

5. Apprenez du passé. 

2. Pratiquez le «et si?” 

4. Créez une «étagère» de solutions. 

6. Répétez tout le processus.

À qui déléguer ? 

Les facteurs à considérer ici sont : 

L’expérience personnelle, c’est la connaissance et les compétences dans les tâches déléguées. Quelles connaissances, compétences et attitudes la personne possède-t-elle déjà ? Avez-vous le temps et les ressources pour fournir la formation requise ? 

Le style de travail préféré de la personne. Dans quelle mesure cette personne est-elle indépendante ? Quelle est son attente de travail ? Quels sont ses objectifs et ses avantages à long terme ? Comment ces objectifs et intérêts cadrent-ils avec le travail proposé ? 

La charge de travail actuelle de cette personne. Cette personne a-t-elle le temps de travailler davantage ? L’attribution, déléguer cette tâche nécessite-t-elle un réajustement des autres responsabilités et de la charge de travail?

L’intelligence émotionnelle est la capacité de comprendre et de gérer les émotions de vous-même et de ceux qui vous entourent. Les personnes ayant une intelligence émotionnelle élevée savent ce qu’elles ressentent, ce que signifient leurs émotions et comment ces émotions affectent les autres.

Pour être efficaces, les dirigeants doivent avoir une compréhension approfondie de la façon dont leurs émotions et leur comportement affectent ceux qui les entourent. Plus il y aura de bonnes relations et de coopération entre un leader et les autres, plus il réussira. 

Prenez le temps d’étudier la conscience de soi, l’autorégulation, la motivation, l’empathie et les compétences sociales. Travailler dans ces domaines vous aidera à devenir meilleur à l’avenir!

Comment déléguer le travail ?

Commençons par les bases de la délégation. 

Indiquez ce que vous voulez que les membres de votre équipe fassent. Afin de démarrer le travail et de vous responsabiliser envers vos coéquipiers, vous devez leur dire ce que vous voulez qu’ils fassent. Après alors réussissez à déléguer.

Le leadership, c’est avoir confiance en soi et donner confiance autour de soi.

Nicolas De Tavernost

La confiance est définie comme la confiance dans les capacités, les qualités et le jugement d’une personne. La confiance en soi est essentielle à votre santé physique et mentale. Un bon niveau de confiance en soi peut vous aider à réussir dans votre vie personnelle et professionnelle. 

Lorsque vous croyez en vous, vous êtes plus enclin à essayer de nouvelles choses. Que vous obteniez une promotion ou que vous vous inscriviez à un cours de cuisine, vous croyez être la clé du succès. Lorsque vous avez confiance en vous, vous pouvez consacrer des ressources à la tâche à accomplir. Vous pouvez vous concentrer sur vos efforts au lieu de perdre du temps et de l’énergie à vous soucier de ne pas être assez bon. Donc, à la fin, vous serez plus performant lorsque vous vous sentirez en confiance.

Pour que la délégation soit efficace, les gestionnaires doivent développer un style de gestion qui encourage l’autonomisation des employés. Puis déléguer l’autorité aux personnes qui sont capables, désireuses de participer et responsables. Ce qui signifie qu’elles ont le sentiment intérieur d’obligation d’accomplir les tâches qui leur sont déléguées. La délégation est fortement liée à d’autres sujets de gestion tels que la formation et le développement, la motivation, la communication, la conception et la structure organisationnelle. 

Le leadership quotidien c’est passer un coup de fil au téléphone sur un ton agréable alors que vous avez passez une mauvaise journée. c’est avoir encore le courage d’agir et de faire sourire les autres. 

Il faut des efforts pour cultiver une culture de leadership chaque jour, mais les avantages sont nombreux. Le premier de ces avantages est la rétention des employés. Les gens sont enracinés dans ce qu’ils pensent être précieux et prennent des décisions importantes dans un endroit digne de confiance qui contribuent au succès de l’entreprise. Cela signifie que l’entreprise dépense moins d’argent en formation, en recrutement et en intégration.

Le leadership est la capacité d’un individu ou d’un groupe de personnes à influencer et guider les adeptes ou d’autres membres d’une organisation. Le leadership implique de prendre des décisions éclairées (et parfois difficiles), de créer et d’articuler une vision claire, de fixer des objectifs réalisables et de fournir aux suiveurs les connaissances et les outils nécessaires pour atteindre ces objectifs. Un leader efficace a les caractéristiques suivantes: confiance en soi, solides compétences en communication et en gestion, créativité et innovation, persévérance face à l’échec, volonté de prendre des risques, prêt à accepter les changements, prêt à aider les autres.

8 astuces pour manager en respectant la distanciation sociale… et émotionnelle !

La distance rend tout chose infiniment plus précieuse 

Arthur C. Clarke 
Manager avec la situation actuel peut amener à un changement et perturber l'équipe. Comment bien manager et déléguer en respectant la distanciation sociale et émotionnelle, votre coach vous conseil.

Le virus Covid-19 a perturbé et réorganisé le lieu de travail à un rythme alarmant. En une semaine, des organisations de tous horizons ont renvoyé des millions d’employés chez eux pour travailler à distance. Sans avertissement – et dans de nombreux cas sans aucune forme de préparation – le dirigeant est généralement poussé dans une équipe virtuelle pour la première fois. 

La pandémie de COVID-19 n’étant pas clairement en vue, vous pourriez vous sentir plus qu’un peu anxieux en ce moment. 

Sans interaction interpersonnelle en face-à-face et sans la structure d’une journée de travail typique, il est difficile de s’autogérer dans une zone de quarantaine et donc aussi de gérer l’équipe dans ce cas, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant.

Des conditions stressantes, une incertitude accrue et un sentiment général de luxation rendent cette tâche plus difficile. Isolément, chaque aspect du rôle du manager est amplifié et compliqué. Vous devrez redéfinir vos attentes quant à votre façon de travailler et adapter votre style de gestion au nouvel environnement. 

Pour aider les gestionnaires qui sont nouveaux dans ce domaine, et même les gestionnaires expérimentés qui ont besoin de conseils supplémentaires dans les moments difficiles, voici mes meilleures suggestions pour soutenir l’apprentissage tout au long de la vie et le bien-être émotionnel des employés. 

1. Remodelez vos attentes.

La plupart des équipes sont déjà sociales et habituées au travail synchrone et à la normalisation. Ils travaillent ensemble dans le même bureau, les mêmes conditions de travail et les mêmes horaires de travail. Dans un environnement isolé, les managers doivent aider leurs équipes à passer immédiatement au travail asynchrone et à la personnalisation. Vous devrez redéfinir vos attentes quant à votre façon de travailler, en éliminant quand et comment effectuer des tâches afin que les membres de l’équipe puissent s’acquitter de leurs tâches selon leurs propres conditions. Cela signifie se concentrer sur les résultats et offrir une plus grande flexibilité. 

3. Soutenez l’apprentissage tout au long de la vie, mais soyez bref.

L’apprentissage ne doit pas s’arrêter dans ce nouvel environnement, mais il peut être plus pratique d’utiliser le micro-apprentissage. En cinq à dix minutes, concentrez-vous sur le partage de cours courts sur un seul sujet. Présentez ces cours à tour de rôle parmi les membres de l’équipe et permettez-leur de déterminer leurs propres sujets de formation. Vous pouvez demander à un autre membre de l’équipe de faire un rapport sur le contenu de cette leçon et d’avoir une brève discussion sur l’application, la pertinence et ce que tout le monde a appris.

5. Expliquez le ton et la voix comme proxy pour les commentaires en face-à-face.

Lorsque vous n’êtes pas dans la même pièce, il est plus difficile de lire les signaux émotionnels de l’interlocuteur. Désormais, au lieu de vous fier aux données non-verbales et au langage corporel, vous devez vous fier au texte, à la voix et les communications vidéo peu fréquentes. Si vous connaissez bien vos employés, ces changements de modèle vous aideront à déterminer rapidement que les membres de l’équipe peuvent avoir besoin d’un soutien supplémentaire. 

7. Mettre à jour même s’il n’y a pas de mise à jour.

L’incertitude conduit à l’anxiété. Plus vous communiquez et partagez du contenu, moins vous aurez d’occasions de créer un vide d’information au sein de l’équipe. Même si vous n’avez aucune nouvelle information à partager, communiquez régulièrement. Maintenir la transparence en cas de crise grâce à des mises à jour fréquentes est la manifestation ultime de la sincérité, de la compassion et de la sincère préoccupation de votre équipe.

2. Restez en contact régulier.

Les études de mesure sociale ont prouvé que des cycles de communication plus courts sont plus efficaces pour renforcer et maintenir le moral et la participation. Utilisez la messagerie instantanée pour rester en contact régulier. Donnez un exemple de ce que signifie se présenter comme un membre d’une équipe virtuelle.

4. Désignez des partenaires et des coachs pour accroître l’entraide.

Répondre aux besoins de chaque membre de l’équipe épuisera rapidement les capacités de la plupart des gestionnaires. Pour attribuer cette responsabilité, organisez les membres de l’équipe par paires. Ce modèle de leadership partagé crée une deuxième couche de soutien mutuel et empêche l’isolement émotionnel. 

6. Créez de l’optimisme et éliminez l’équipe de peur.

L’optimisme est contagieux. Les leaders qui font preuve d’espoir et de confiance dans l’avenir peuvent mieux aider les membres de l’équipe à trouver un sens et des objectifs à leur travail, en particulier dans des situations stressantes. N’oubliez pas que la peur fige l’initiative, entrave la créativité et amène les gens à suivre des règles plutôt que des promesses.

8. Évaluez constamment le niveau de stress et d’engagement.

Soyez clair pour les membres de votre équipe que ce qui vous tient le plus à cœur, c’est leur santé. Prenez le temps de surveiller la participation de chaque membre de l’équipe en posant régulièrement deux petites questions: tout d’abord, évaluez votre niveau de stress actuel sur une échelle de zéro à dix; ensuite, utilisez la même échelle pour évaluer votre engagement global.

Les êtres humains sont des créatures supra-sociales et ils veulent appartenir à un groupe. Sécurité psychologique – les membres de votre équipe se sentent tolérants, apprennent, contribuent et remettent en question tout ce qui concerne le statu quo, sans craindre d’être gênés, marginalisés ou punis d’une manière ou d’une autre. C’est important même en isolement. Lorsque vous créez et maintenez ces conditions, vous pouvez les laisser continuer à fonctionner et à contribuer. 

Pour plus d’informations contactez-moi.

>>> à https://www.pgcoachpro.com/coaching-de-lexcellence/#

Lâchez le contrôle des équipes en les mettant dans leurs zones d’excellence

Que vous soyez un dirigeant, un parent ou un membre de la famille qui soutient vos proches, il est de plus en plus nécessaire de répondre aux besoins sociaux et émotionnels de tout le monde. Alors que nous continuons d’évoluer vers la «nouvelle normalité», que nous continuons de socialiser et d’avancer vers l’avenir, délaisser le contrôle de vos équipes peut vous aider. Alors bien sûr, sortir du contrôle peut être compliqué voir impensable lorsque vous dirigez une équipe. Dès lors que vous mettrez votre équipe dans leurs zones d’excellence vous n’aurez plus besoin de ce contrôle. 

Dans certaines organisations, le mot “déléguer” est souvent utilisé – mais dans la pratique, les tâches sont assignées et suivies de près, avec des exigences de rapport et même d’intervention/instruction. 

Assurez-vous d’informer correctement les membres de votre équipe.
L'excellence, le coaching en excellence est primordiale. Amener vos équipes dans l'excellence et déléguer peut vous soulager et faire évoluer vous et votre équipe au sommet.

Prenez le temps de lui expliquer pourquoi il a été sélectionné pour ce poste, les attentes dans le projet, les objectifs du projet, les échéances ainsi que les ressources qu’il peut gérer. Parvenez à un accord sur le suivi des progrès et la mise à jour de l’avancement du projet. 

Enfin, assurez-vous que les membres de l’équipe savent que vous souhaitez être informé de tout problème pouvant survenir et qu’ils peuvent recevoir les questions ou suggestions dont ils ont besoin à tout moment au cours du processus de travail.

Nous savons tous qu’en tant que gestionnaires, nous ne devons pas effectuer de micro-gestion. Lorsque nous déléguons efficacement des tâches, nous devons trouver un équilibre, c’est-à-dire que nous devons laisser suffisamment d’espace pour que les gens utilisent pleinement leurs capacités. Tout en continuant à surveiller et à soutenir étroitement pour vous assurer que le travail est effectué correctement et efficacement. 

Les équipes sont des groupes organisationnels composés d’individus qui fonctionnent de manière interdépendante, coordonnant des activités pour atteindre des objectifs communs.

Amener son équipe dans l’excellence avec ces quelques caractéristiques :
  • Un objectif clair et élevé
  • Structure axée sur les résultats
  • Membres compétents de l’équipe
  • Engagement unifié
  • Climat de collaboration
  • Normes d’excellence
  • Soutien externe et reconnaissance
  • Leadership
Quelques questions qui peuvent vous aider à mettre votre équipe dans l’excellence : 

L’équipe a-t-elle des objectifs clairs et élevés ?  Sont-ils suffisamment clairs pour que chacun puisse dire quand l’objectif de performance est atteint ?  Les objectifs sont-ils motivants, de sorte que tous les membres les jugent dignes de leur participation active ?

Comment bâtir une équipe performante dans le monde en évolution rapide d’aujourd’hui. 

Imaginez que vous faites partie d’une équipe où tout le monde arrive à l’heure. Ils s’assoient et font exactement ce qu’ils doivent faire au bon moment. Ils se prêtent main-forte. Lors de la réunion, ils ont commencé le travail et ont terminé le plan à temps. Tout le monde sait exactement ce qui va se passer ensuite. Même si quelque chose ne se passe pas comme prévu, ils réagiront rapidement et apporteront des ajustements pour corriger ou améliorer l’expérience client. 

Si l’on remanie cette situation au télétravail et/ou à la distanciation sociale, imaginez le même scénario mais avec des masques sur le nez, des mains désinfectées et une réunion en visio. Arrêtez d’imaginer cela, c’est vraiment possible ! Vous êtes fait pour atteindre l’excellence. 

Retour sur expérience: Vancouver 

Joséphine dirigeante d’une entreprise à Vancouver “Lorsque j’étais en rush, je passais beaucoup de temps sur chaque tâche supplémentaire, car je ne prenais pas le temps d’expliquer, et je pensais que ce serait plus rapide de faire moi-même. Dès lors que je demandais une tâche à une personne de mon équipe de Vancouver et qu’elle me disait qu’elle n’avait pas les compétences pour la réaliser, je ne prenais pas le temps de lui expliquer rapidement et donc le faisais moi-même. 

Après avoir appris à déléguer, aujourd’hui je choisis les personnes qui sont adaptées aux tâches qui me soulagent et prends le temps d’expliquer ce qu’il faut faire au sein de mon entreprise à Vancouver. 

Maintenant je me sens plus à l’aise, j’ai plus de temps pour me concentrer sur d’autres tâches, et mon équipe se sent plus concernée et grandit. Le coaching a été une transformation pour moi. Il a changé ma façon de diriger. Ma façon de manager. Ce serait bien plus difficile sans cette ressource. ” 

Prêt à déléguer ?

Votre coach Pascal Garnier en développement personnel, vous amène à atteindre le bonheur, l'excellence et le bien être.
Pascale Garnier, coach professionnelle en développement personnel à Pelissanne.