Comment se relever après une rupture amoureuse ? Pascale Garnier vous aide et vous accompagne sur la voie de la guérison.

Vous venez de vous séparer ? La rupture est-elle difficile à vivre ? Vous n’arrivez pas à la surmonter ? Connaîssez-vous les clés de votre guérison ? Vous arrivez à temps pour vous donner un coup de pied ! 

Comme vu dans un précédent article, “Les relations d’amour homme/femme” l’amour est un grand sujet de discussion dans les relations. C’est un exercice à savoir bien pratiquer pour être heureux. Bien qu’il n’y ait pas d’adéquation parfaite, les efforts à fournir pour s’en rapprocher et pour garder un équilibre sont importants. Il est normal de vivre des passages de colère, de déception, de coupure de communication au sein d’une relation, tant que les deux partenaires ne parviennent pas à se réconcilier. Plus facile à dire qu’à faire, beaucoup n’arrivent pas à arranger les choses et tombent dans des relations toxiques. Comme vu dans cet article “Comment quitter une relation toxique ?” une relation saine peut devenir une relation toxique.

Cet article vous mène à savoir comment détecter la relation toxique, comment la fuir et après comment vous reconstruire. Vous devez arriver à appuyer sur votre bouton d’alerte lorsque vous l’avez détecté. Ensuite commencer à suivre le processus pour y échapper. La rupture peut être parfois inévitable et fera toujours mal. Vous trouverez le chemin de guérison de l’après rupture dans lequel je vais vous accompagner.

Une rupture amoureuse est un véritable bulldozer dans la vie des partenaire. Elle est parfois très difficile à dépasser et très douloureuse à vivre. Mais on peut en guérir. À condition de suivre les étapes de ce deuil pour s’ouvrir à nouveau à la vie et à l’amour. Qu’une relation amoureuse ait duré quelques semaines ou plusieurs années, une séparation fait toujours mal. Et pour s’en sortir nous passons bien souvent par différentes étapes. Comparables à certaines que l’on retrouve dans le processus de deuil.

Pourquoi une rupture est-elle aussi douloureuse ?

La rupture est douloureuse pour tout le monde mais est surmontable ! La libération émotionnelle par Pascale Garnier vous aidera à aller mieux !

Tous les couples qui se séparent passent généralement par les mêmes étapes. Chaque histoire d’amour est différente mais une rupture amoureuse est toujours douloureuse. 

Semblable à une blessure physique, on distingue plusieurs types de douleurs ressentis après une rupture amoureuse. Au moment d’une séparation, vous faîtes face au décrochage de l’autre personne. L’attachement à l’autre personne ressemble à une addiction qui crée un vide au quotidien. Au-delà de se concentrer sur l’autre personne, une question d’amour-propre se pose lors d’une séparation amoureuse. Vous prenez un coup au moral. À votre amour-propre et des symptômes apparaissent. Comme le sentiment de ne plus être digne d’être aimé, le questionnement à savoir si “on a mérité ça” s’enclenche. 

Parfois la séparation ne concerne pas que nous ; mais les projets de vie commune future, de mariage, d’enfants, de maison… Ces petites choses et bien d’autres auxquelles vous étiez attachées doivent être endeuillées ainsi que votre relation. Une séparation est une période “en vrac” difficile à traverser et à surmonter. Celle-ci compte plusieurs choses à régler en même temps. 

Trois raisons à la puissance de la douleur ont été repérées : 

  • la perte de l’être aimé : la douleur causée par l’absence physique et psychologique de l’autre. 
  • la perte du fantasme de la relation : les ambitions communes et projection de soi gâchées.
  • la remise en question personnelle : questionnement lié aux croyances individuelles de chacun, les blessures enfouies comme la peur de l’abandon.

Certaines personnes sont plus enclines à vivre une séparation douloureuse : 

  • Les dépendants affectifs : Les personnes ont tendance à vivre plus mal la séparation  jetant leur dévolu sur l’autre, elles cherchent la passion et l’exclusivité mais finissent surtout par étouffer et faire fuir leur partenaire.
  • Les personnes jalouses : le manque de confiance en soi crée un raisonnement dévalorisant comme “sa vie sans moi est meilleure”.

Quels sont les symptômes physiques et mentaux de cette douleur due à la séparation ?

La rupture amoureuse provoque une douleur qui nous anime. Plusieurs phases peuvent survenir et changer votre comportement

J’ai déjà pu constater différents comportements souffrants de la séparation. J’ai pu distinguer : 

  • L’état dépressif : comme  vu dans un article précédent la dépression est fréquente et peut atteindre n’importe qui. La personne atteinte peut devenir insomniaque, avoir des nausées et une perte de motivation. Ou au contraire, une dépression “souriante”. La personne atteinte va occuper au maximum son temps avec des activités et sorties afin de camoufler son mal-être.
  • L’obsession des réseaux sociaux : devenir dépendant et développer un comportement obsessionnel des réseaux sociaux afin de s’y réfugier. 
  • La réaction psychosomatique : il est bien connu que les douleurs ressenties psychologiquement ont des répercussions sur le physique. En effet, il peut y avoir des conséquences somatiques. C’est-à-dire des problèmes d’articulation aux genoux qui relate un conflit entre le “je” et “nous”.
  • Le syndrôme du cœur brisé : souvent négligée, la sensation de cœur brisé existe bien. Suite à un stress émotionnel ou physique qui entraîne une défaillance cardiaque. Aussi dangereux qu’un infarctus, il ne faut pas ignorer son existence.

Comment vit-on une rupture ?

Vivre une rupture se déroule en plusieurs étape, la libération émotionnelle peut libérer vos émotions qui vous emprisonne

Souvent assimilé à un décès, lors de la séparation, la relation doit être endeuillée. En effet, on compare souvent lorsque l’on met fin à une relation avec une personne avec qui on partageait sa vie à un décès ainsi que le processus de guérison. En psychologie, la même courbe permettant de retracer les étapes émotionnelles que l’on doit franchir lors d’une séparation et lors d’un décès est utilisée. Je vous propose de découvrir les étapes par lesquelles vous passez lorsque vous vous séparez de quelqu’un.

Le choc de la séparation

La courbe débute avec un plongeon. C’est le moment de l’état de choc émotionnel de la nouvelle qui vous tombe dessus. Le syndrôme du cœur brisé peut se créer dès cette première étape. Vous entrez directement dans une phase de déni. Vous vous voilez la face et ne vous permet pas de prendre conscience de la réalité. On entend souvent à ce moment là “ce n’est pas possible ; ça ne peut pas m’arriver à moi ; ce n’est pas fini ». 

Un mélange des émotions

Après ce premier combat contre la prise de conscience, s’ensuit un combat entre les émotions. La colère et l’espoir de pouvoir trouver une solution et recoller les morceaux s’entrechoquent. La colère contre la personne, contre vous-même éclate et vous met dans tous vos états. L’espoir vous permet de canaliser cette colère et le choc mais vous heurte et vous rappelle la souffrance. Les douleurs physiques peuvent apparaître dès maintenant, la transition entre le “je” et le “nous” peut être difficile à vivre.

Une tristesse profonde

Une fois après avoir pris conscience. Que la séparation est bel et bien actée, une tristesse profonde peut se faire ressentir. C’est à ce moment-là qu’il faut rester vigilant. Ne pas tomber dans un état dépressif ou addictif aux réseaux sociaux. À cet étape là, vous broyez du noir. Vous vous faîtes du mal en vous répétant des choses rabaissantes comme “j’ai tout gâché ; je ne retrouverai jamais l’amour ; je ne veux plus vivre de relation ça fait trop mal”. 

L’acceptation de la rupture

Lorsque vous arrivez à cette étape, vous arrivez presque à la fin du chemin. L’acceptation de la situation marque la fin du processus. Accepter la séparation amoureuse c’est se dire que “c’est la vie ; c’est comme ça ; je ne peux rien y changer” et petit à petit vous prenez du recul et relativisez la situation pour vous relever. Grâce à cette étape, vous sortez enfin la tête de l’eau et vous allez de mieux en mieux. Ce qui était insurmontable et dramatique, l’est doucement moins.

Le début d’un nouveau chapitre

Finalement pour clôre ce chapitre et entamer la phase de “se relever”, vous finissez par retrouver une bonne énergie ; reprendre goût à la vie ; à vous ouvrir à nouveau aux autres et peut-être à d’anciennes activités que vous ne pouviez plus faire ; avoir de nouveau projet… C’est aussi à cette dernière étape que vous vous rendrez compte de votre acheminement pour en arriver ici.

Comment se remettre d’une séparation ?

Comment se remettre d'une rupture ? Les clés pour se remettre d'une séparation sont proposées

Les clés pour se remettre d’une séparation

Se remettre d’une séparation n’est pas simple et nécessite beaucoup d’efforts. Il est avant tout question d’état d’esprit. Il faut arriver à être dans de bonnes conditions spirituelles afin de mieux s’en remettre.

  • Ne pas « mélancoliser » l’existence : parfois le chagrin est bon compagnon. On l’apprécie parce qu’il procure une forte émotion qui nous rend vivant. La douleur tiraillante du cœur brisé qui nous vibrer. Pour autant, il ne faut pas dramatiser à croire qu’il n’y a que cette émotion, pas si agréable, qui vous permet de vous sentir en vie. Le chagrin vous mènera à accepter la séparation.
  • Prendre conscience du processus de guérison par lequel on va passer : comme évoqué ci-dessus, la séparation n’est pas fatale. Un processus s’enclenche instantanément après celle-ci. Tout le monde s’en remet plus ou moins, il faut seulement s’en donner les moyens. N’hésitez pas à demander de l’aide pour franchir les étapes les plus difficiles pour vous. La séparation reste tout de même difficile et l’important est de passer les étapes. Rien ne vous oblige à le faire seul. Si vous voyez que vous stagnez, vous pouvez toujours vous tourner vers un thérapeute.
  • D’être indulgent avec soi-même : l’erreur est de croire que tout le monde guérit au même rythme. Laissez-vous le temps d’aller mieux et laissez le temps à vos blessures de cicatriser. Ne vous précipitez à penser qu’il faut absolument retrouver sa joie de vivre après une séparation. Comme évoqué plus haut cela peut être indicateur d’une dépression souriante. Accepter que vous allez mal et qu’il vous faut un moment pour l’être et vous en remettre.
  • Redorer l’estime de soi et se recentrer sur soi-même : bien que cela peut prendre plus ou moins de temps, veillez à ne pas vous dévaloriser ni perdre votre amour propre ni votre estime de vous-même. Rester optimiste. Apprenez à vous aimer et à vous apporter ce bonheur que vous apportiez à votre ex.
  • De se rappeler que vous allez vous en sortir : la séparation est difficile à vivre mais surmontable. Bien que vous ayez conscience du processus de guérison, si vous ne le voyez pas, gardez en tête que vous allez y arriver. Si vous êtes déjà passé par là, rappelez-vous que vous y êtes déjà arrivé !

Après avoir sondé votre attitude, c’est au tour de votre comportement d’être sondé. 

Tout d’abord il faut éliminer de votre vie tout ce qui vous amène à penser à l’autre. N’hésitez pas à vous débarrasser de photos, vêtements, cadeaux etc. Par le biais matériel vous garderez toujours sa présence, si vous ne vous en séparez pas non plus. Vous pouvez soit les mettre de côté, les jeter ou bien le lui rendre.

Afin d’extérioriser cette séparation et les émotions qu’elle a pu causer, il faut parler. N’hésitez pas à parler, parler, parler et parler. Il faut sortir de votre tête votre chagrin ; votre colère ; vos regrets et toutes les idées qui passent dans votre esprit et aussi longtemps que vous le ressentez. Il faut laisser émerger ce qui remonte de votre inconscient afin de sortir de la perte de l’autre. Vous pouvez en parler à un ami ou bien à un thérapeute. 

Il faut que vous preniez le temps nécessaire pour faire le deuil de votre relation. Cette étape est indispensable pour redéfinir ; reconsidérer vos attentes et connaître ce que vous voulez et ce que vous ne voulez plus. 

Assurez-vous d’être bien entouré afin de ne pas être seul et chasser le négatif. Même si l’isolement peut parfois faire du bien, garder contact avec l’extérieur et accepter l’aide que vous pouvez avoir. Ne garder que du positif, de l’empathie et de la bienveillance autour de vous. Dans ces moments, la négativité n’est pas la bienvenue.  

Apprenez à vivre un jour après l’autre, l’objectif est d’avancer petit à petit, un peu chaque jour. Pensez à vivre pleinement vos journées. Faire ce que vous avez envie de faire, rire avec vos amis et/ou vos collègues de travail. Habituez-vous à avoir un comportement positif même si cela peut être compliqué. Cela vous aidera à aller mieux par la suite de manière naturelle.

Se remettre d'une rupture peut-être difficile mais ce n'est qu'une question de volonté !

Plus vous serez positif, plus vous serez enclin à accepter la séparation et à accueillir les petites choses qui vous feront vous sentir mieux. Plus vous passerez de bons moments, moins il y aura de tristesse chez vous. Occupez-vous, vous voulez passer du temps avec une copine, vous voulez reprendre la peinture, vous voulez vous offrir un massage, vous voulez aller faire un footing ou vous voulez réaliser quelques postures de yoga…

Faîtes-le ! Toutes ces choses que vous aviez mises de côté, qui vous font pourtant du bien. Pensez-y maintenant que vous avez plus de temps pour vous. Vous devez devenir votre priorité.

Je vous propose également de donner un nouvel air à votre vie en apprenant de nouvelles choses. Redécorer votre intérieur ; déplacer la disposition de votre intérieur ; vous pouvez également renouveler votre garde-robe ; changer de coiffure ou couleur de cheveux ; essayer une nouvelle activité sportive ou une activité manuelle.

https://youtu.be/tdvYQ8sjc4c

Montréal

Cécile, 32 ans, six mois et trois jours. C’est le décompte qu’elle fait depuis que son compagnon l’a quittée après cinq ans de relation. Réel tremblement de terre pour cette jeune femme qui n’arrive pas à s’en remettre. Elle avoue “Je refais le film de cette journée en boucle. J’essaie de passer en revue tout ce qui aurait pu m’échapper. Si je pouvais comprendre, j’irais mieux, il me reste des questions et le manque”.

Pascale Garnier, coach en développement personnel, je peux vous accompagner à surmonter votre séparation. La libération émotionnelle. Cette méthode appelée aussi NERTI a été créée par Luc GEIGER, Maître Praticien en Programmation Neurolinguistique, en Sophrologie, en Hypnose Ericksonienne, depuis 35 ans. Elle consiste à guider la personne à « rentrer » dans ses sensations corporelles ; à les laisser évoluer voire « monter » en puissance ; à suivre leurs déplacements dans le corps ; jusqu’à ce que le cerveau comprenne que le sujet ne va pas mourir. Cette mémoire encombrante n’a plus lieu d’être conservée. Le but est d’éliminer des émotions en les faisant ressortir, que ce soit le sentiment de rejet ; d’abandon ; de tristesse ou bien la colère.

Avec Cécile les séances de libération émotionnelle se sont enchaînées. Elles lui ont permis d’extérioriser toutes les émotions qu’elle n’arrivait pas à contrôler ni à exprimer suite à sa rupture. Après avoir libéré son mal-être, Cécile a fini très fatiguée. Mais aujourd’hui elle ressent de la place pour accueillir et ressentir de nouvelles émotions. 

Pascale Garnier, coach, vous retrouverez ses coordonnées !