Il est où votre bonheur ? Découvrez comment construire chaque jour votre bien être avec votre Coach professionnelle. Pascale GARNIER vous partage conseils et outils.
Pascale Garnier, coach professionnelle en développement personnel à Pelissanne.

Le bonheur est universel, cela veut dire que nous avons tous le droit et l’accès

Il est où le bonheur ?

Le bonheur est un état d’esprit accessible à tout le monde et en développement continue, quels que soient son physique, sa classe sociale, son âge, sa richesse, sa couleur de peau, sa popularité… En tant que coach je vous partage conseils et outils pour trouver votre bonheur et le développer.

Tout être humain aspire au bonheur, c’est l’une des fins ultime de la vie, un des buts les plus précieux. Mais faut-il juste avoir envie d’être heureux pour l’être ?

Le mot bonheur, du latin bonum augurum, signifie étymologiquement “la bonne chance”.

La chance est bonne = le bonheur

Le bonheur serait donc uniquement une question de chance ? Si il n’était seulement qu’une affaire de hasard, il n’y aurait pas de moyens concrets pour y parvenir et rien ne serait plus de notre ressort. Nous ne serions que impuissant face à lui et nous serions totalement privés d’un des buts majeurs de notre existence. Triste non ?

Tout d’abord le bonheur vient en fait de l’intérieur de nous-même, c’est un état d’esprit. D’ailleurs le développement personnel est un des moyens de développer votre intérieur. Nous avons tendance à le confondre avec épanouissement, joie et plaisir. Certes ce sont des choses qui y contribuent fortement dans notre société, mais ça ne fait qu’une infime part du travail. Même en perdant tout, si notre fort intérieur est heureux, on s’en remettra et on retrouvera cet état d’esprit. Oui, on peut être heureux sans plaisir extérieur. On peut être heureux dans un environnement de travail mauvais, autant sur une île déserte que dans un château…

Le bonheur inaccessible ou accessible ?

Quand on regarde de plus près, il semble que les personnes qui possèdent le plus, ne sont pas les plus heureux, loin de là ! Prenons l’exemple d’Amy Winehouse par exemple, qui a atteint le succès en quelques chansons, en quelques mois. La machinerie infernale qu’est la société du spectacle l’a tué à petit feu. Tous ses proches l’ont encouragé à monter sur scène alors qu’ils auraient dû la stopper. Elle est tombée dans la drogue et l’alcool jusqu’à faire une overdose. Atteindre le top sommet, pouvoir avoir tout ce qu’on veut, est-ce donc vraiment le bonheur ?

Nous pouvons à l’inverse, trouver de nombreux témoignages sur les personnes qui sont devenues heureuses en prison. “Je suis devenu heureux en prison. J’y ai appris. Mon beau-père m’avait toujours dit que je n’étais bon à rien.” témoigne Eddy Lesage, un ancien détenu pour banditisme. (celle-ci par exemple, est très touchante). 

A chacun sa version du bonheur !

Le bonheur est  en fait alimenté par des petits plaisirs simples de la vie (merci à nos 5 sens !). Le bonheur, c’est l’odeur du café le matin, c’est se mettre au près de la cheminée un soir d’hiver, c’est entendre les oiseaux chanter, c’est se mettre au soleil, c’est lire un livre. Ce sont ces petites choses qui nous rendent heureux. Voir le sourire pétillant de mon fils me rends la plus heureuse du monde, rencontrer un petit chiot et pouvoir le caresser me rends heureuse, l’oisiveté avec les oiseaux qui chantent… La liste est très longue !  Cette version du bonheur est en fait totalement individuelle et intérieure. C’est connecté à l’amour que l’on a pour soi. Cliquez ici !

Nous avons tendance à toujours le chercher plus loin que ce que l’on a, mais il est là, devant nos yeux. C’est d’ailleurs le thème de deux chansons que vous connaissez sans doute :

Y a tous ces soirs sans potes Quand personne sonne et ne vient C’est dimanche soir, dans la flotte Comme un con dans son bain Essayant de le noyer, mais il flotte Ce putain de chagrin Alors, je me chante mes plus belles notes et Ça ira mieux demain.

Le bonheur de Christophe Maé (ici) :

Il n’a pas trouvé mieux Que son lopin de terre Que son vieil arbre tordu au milieu Trouver mieux que la douce lumière du soir

On peut également citer la chanson de Francis Cabrel, les Murs de Poussière (ici) :

Alors, ne choisit-on pas en fait simplement d’être heureux pour l’être réellement ?

Moteur de développement son bien être : Happy is a choice !

Nourrir son optimisme au quotidien

Les fondations sont l’amour de soi, ensuite pour être heureux, la première marche, c’est un choix, c’est un état d’esprit. Celui de changer de regard sur la vie !

Vous êtes la source principale de votre bonheur. Regardez en vous pour votre bien-être avec l'aide de votre coach professionnelle Pascale Garnier.

La positivité et l’optimisme sont deux choses très importantes dans sa quête personnelle du bonheur. Ce trait de caractère peut être modifié avec un travail de conscience, de développement personnel.

C’est à vous de voir et de vous attarder uniquement sur le bon côté des choses, en ne vous arrêtant pas sur le mauvais côté.

Voici une petite To-do list des actions à faire pour rester optimistes :

  1. Pensez positif. Et oui, pour rester optimiste, il faut penser positif, +=+, le positif attire le positif.
  2. Adaptez-vous et appropriez-vous la réalité. Chaque problème a une solution, et sous chaque problème se cache des opportunités. Il suffit de regarder le bon côté. Mais avant de trouver l’opportunité du problème, prenez du temps pour accepter ce qu’il se passe pour aller mieux et pour prendre le bon côté.
  3. Vous n’êtes pas une victime. Imaginez votre futur de manière positive, regardez ce que chaque étape de la vie vous a apporté. Essayer de vous raisonner et de pas uniquement vous laisser guider par vos émotions afin d’arrêter de subir.
  4. Laissez le passé derrière vous, ne regrettez rien. Quand c’est fait, c’est fait, on ne peut pas revenir en arrière alors au lieu de vous dire “j’aurai jamais dû faire ça” dites-vous “je l’ai fais et ça m’a servi de leçon, je ne recommencerais plus”.
  5. Enfin, profitez de chaque moment de la vie ! L’optimisme vous pousse au positif, il vous aide à aimer, à sortir, à profiter… À vivre ! Alors, Carpe diem.

Tout le monde connaît des hauts et des bas, c’est ainsi que la nature humaine est faite. C’est totalement normal de ne pas aller bien parce qu’il s’est passé telle ou telle chose, le principal est de savoir se relever.

Poser son ego pour avancer

Lorsque vous n’êtes pas bien, rassurez-vous, prenez soin de vous ; lorsque vous rencontrez des problèmes, réfléchissez et ne ruminez pas ! Chaque problème a sa solution. Et si il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.

Par rapport à notre caractère, on peut se sentir en dehors de nous, de la nature etc. D’où la méditation, qui permet de se concentrer et se reconnecter avec le monde extérieur. 

Dans cette vidéo, Frédéric Lenoir, sociologue, écrivain et conférencier français, considéré comme une grande figure du bonheur, nous montre que l’amour, c’est tout. L’amour, c’est la joie, c’est le bonheur. Il nous aide à rechercher l’amour inconditionnel en chacun de nous pour le développer, et arriver à faire de nous des personnes heureuses. Son but est de laisser passer nos émotions, afin d’accueillir le positif dans chaques petits moments du quotidien.

Lâcher prise et maîtrise : clés du bonheur

Une des clés du bonheur ? Savoir lâcher prise. “Lâche prise”, on nous a tous déjà donné ce conseil, mais l’a-t-on réellement compris ? Le fait de lâcher prise ne veut pas seulement dire se détendre, se calmer. C’est prendre pleinement chaque moment, les savourer sans trop se poser de questions, sans se raccrocher sans cesse au passé, sans se crisper dès que quelque chose ne se passe pas comme prévu ou nous fait peur. Ne pas tout maîtriser, c’est souvent ce qui peut arriver de mieux pour son bien-être profond. Mais c’est quoi la maîtrise, en fait ? C’est le fait d’avoir une compréhension ou une connaissance solide de quelque chose, c’est le fait d’être au-dessus. C’est maîtriser ses émotions. Attention toutefois à ne pas confondre la maîtrise avec le contrôle.

La maîtrise de soi, c’est réussir à être pleinement présent à chaque moment, c’est être ouvert aux autres et aux opportunités. Maîtriser, c’est réussir à voir tout nouvel élément dans chaque nouvelle situation, alors que contrôler c’est essayer de se conforter, de chercher ce qu’on connaît déjà. Vouloir tout contrôler, c’est avoir peur. Contrôler ce que nous mangeons car nous avons peur de grossir, par exemple. Mais le fait de contrôler demande beaucoup d’énergie, “Ce contre quoi je lutte avec force se renforce”.

Ecouter vos émotions et les aimer (respecter)

Reconnectez-vous à vous-même. C’est un premier pas vers le bonheur. Ça peut être lors d’un coaching en développement personnel par exemple. Car au fond, savez-vous réellement qui vous êtes ? Qu’est-ce que vous vouez ? Et par quel chemin allez-vous passer pour l’obtenir ? Soyez vous-même et n’essayez pas de plaire aux autres en rentrant dans les “codes de la société”.

Une chose très importante également à ne pas oublier : soyez indulgent avec vous-même ! La société veut qu’on soit tous toujours meilleurs que tout le monde, ce qui est naturellement impossible. Nous devenons donc trop facilement très exigent avec nous-même. Alors voilà quelques petits mots à se répéter à soi-même tous les jours, pour apprendre à être plus indulgent.

Dites-vous tout le bien que vous vous souhaitez

  • Je suis beau/belle, je suis génial.e. Concentrez-vous sur ce que vous aimez chez vous plutôt que sur vos petits complexes que les autres aiment sûrement.Soyez fier de ce que vous êtes.
  • Je peux le faire. Quand on le veut, on peut. Donnez-vous les moyens de parvenir à vos objectifs.
  • Je ne suis pas parfait(e), et alors ? Personne n’est parfait, et c’est les défauts de chacun qui fait de nous quelqu’un d’unique.
  • Pensez ce que vous voulez de moi. Pire des choses à faire ? Vous empêcher de vivre et de faire ce que vous voulez à cause du regard des autres et de ce qu’ils pourraient en penser.
  • I’m a warrior ! Oui et oui, nous avons tous une âme de super-héros au fond de nous. Il suffit de la faire sortir au bon moment.
  • Aujourd’hui, sera une super journée. Profitez de chaque petits moments.
  • Je peux être ce que je veux. Vous n’êtes pas invincible, mais vous êtes le boss de votre vie, alors faites ce que vous voulez (tout en restant raisonnable, bien entendu).

Allez plus loin en vous laissant la place de vivre

Vous pouvez aller relire ou lire cet article si ce n’est pas déjà fait. S’aimer soi-même est la clef de la porte qui mène au bonheur. Parfois, on agit contre notre propre développement personnel, à cause d’un certain manque d’estime de soi, d’un manque de confiance… “J’ai un examen à la fin de l’année, il faut que je travaille, mais je vais pas réussir. Donc à quoi bon travailler ?”. C’est de l’auto-sabotage. Ce manque d’estime de soi n’aide pas dans sa quête du bonheur. L’estime de soi, c’est la considération qu’on a pour nous-même. C’est quelque chose qui affecte tous les secteurs de la vie.

Il s’agit donc de s’unir à soi afin de s’unir aux autres. 

Une journée qui passe est perdue à jamais

Tempus Fugit !

Lorsque vous vous couchez le soir, une vie est passée. Ce qui est passé est passé, alors chaque jour doit être vécu intensément, comme si c’était le dernier. 29 200 jours pour une espérance de vie à 80 ans, c’est peu ! Alors profitez-en, n’ayez aucun regrets, toute expérience est bonne à prendre.

“Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.” 

Sénèque

Vous traversez une mauvaise passe ? Pas d’inquiétude ! Quelqu’un de profondément heureux peut aussi très bien ressentir des émotions négatives, lorsqu’il se passe un évènement stressant, traumatisant ou autre. Mais chez ce type de personne, ces émotions négatives repartent lorsque la situation s’améliore ou lorsqu’elle lâche prise.

Réflexes avant de démarrer sa journée

En fait, ce sont des petites choses simples à faire dès le réveil qui vont vous faire démarrer la journée du bon pieds. Commencez par boire un grand verre d’eau, ça vous boostera et vous réhydratera, évitez de passer des heures sur les réseaux sociaux, profitez de ce temps pour dormir plus ou pour faire quelque chose de plus productif. Par contre, ce que vous pouvez faire c’est prendre le temps de répondre aux textos ou mails laissés de côté.

Vous pouvez également penser à quelque chose que vous souhaitez vraiment faire dans la journée, comme une soirée avec vos amis que vous avez pas vu depuis un moment, comme prendre une heure pour aller faire du sport… Préparer quelque chose qu’on aime pour la fin d ela journée, c’est le bonheur assuré une fois ce petit objectif accompli. Écoutez de la musique, même juste une chanson sous la douche ou devant son café suffit amplement à être de bonne humeur.

Souriez ! Dites bonjour, souriez à la première personne que vous croisez en sortant de chez vous, ça vous mettra de bonne humeur et la personne concernée également. 

Moment d’accès au bonheur avant de s’endormir

Dans le cadre d’une méditation ou exercice de sophrologie

Avant de vous endormir, je ne peux que vous conseiller un exercice simple et très efficace : faites un bilan positif de votre journée. Allongez vous tranquillement et passez le film de votre journée dans votre tête. Faites repasser les émotions positives que vous avez ressenti dans votre corps, ressaisissez-vous de ces moments précieux. Le fait de se concentrer sur le positif vécu durant la journée vous rappelle que le bien est partout, ça va vous apaiser, et quoi de mieux avant de s’endormir… Vous pouvez, en même temps, réaliser toutes les tâches que vous avez accompli, très satisfaisant, n’est-ce pas ?

Journal de gratitude

Afin de vous rendre compte de toutes ces petites choses qui vous rendent heureux, rien de mieux que tenir un journal de gratitude. En quoi ça consiste ? Rien de plus simple. Tous les soirs, remplissez-le de petites choses qui ont fait que votre journée était une bonne journée. Un café en terrasse ce matin qui vous a fait du bien ? Notez-le.

Vous avez fait une bonne séance de sport ? Notez-le aussi. Vous avez repris contact avec un vieil ami ? Notez-le.

Écrire toutes ces petites choses positives du quotidien va vous faire réaliser qu’il y a en fait souvent bien plus de positif dans une journée que ce qu’on pensait. En faisant ça tous les soirs, notre cerveau va s’habituer à se concentrer sur le positif et les aspects négatifs de la journée vont peu à peu passer en arrière plan. Vous pouvez rajouter à ça des objectifs quotidiens pour le lendemain, des citations inspirantes, ce qui aurait fait de cette journée une journée encore meilleure… 

Un journal se rempli de moment que vous avez aimé

Selon une étude menée par l’Université de Californie, les personnes qui tiennent un journal de gratitude seraient plus susceptibles de faire des progrès rapides vers leurs objectifs personnels ou professionnels, seraient plus optimistes et plus enthousiastes et déterminés que les autres.

Les coordonnées de votre Coach pour accéder au bonheur. Avec votre Coach professionnelle vous allez construire chaque jour votre bien être.
Pascale Garnier, coach professionnelle en développement personnel à Pelissanne.